Via Francigena Canterbury-Rome


Randonnée pédestre de 22h de niveau Très facile

La Via Francigena (littéralement la «Voie des Français») est une importante voie de pèlerinage médiévale qui a été récemment l'objet d'études et d'une reconnaissance en 2004 par le Conseil de l'Europe comme «grand itinéraire culturel du Conseil de l'Europe». On peut la parcourir à pied ou à vélo. Elle compte près de 1700 kilomètres à partir de Canterbury. Origine : En 58 av JC, Jules César ouvre une «Route de Rome» qui deviendra rapidement l’épine dorsale du système routier de l’Europe Occidentale, liaison la plus courte entre la mer du Nord et la Méditerranée. C’est une voie romaine depuis 177 après JC pour sa partie reliant Parme à Lucques (Italie). Cette voie s’est étendue grâce aux Lombards, reliant la France à Rome (Iter Francorum à partir de 725), puis Canterbury (Angleterre) à Rome à travers la Champagne (Via Francigena vers l’an mil). C’est un itinéraire de marchands, de soldats mais aussi de pèlerins. Son tracé nous est connu par le récit de Sigéric, archevêque de Canterbury qui se rend à Rome en 990 recevoir les insignes de sa charge. Il sert toujours de base à l'itinéraire actuel. Le passage en Haute Saône : Après le franchissement de la Manche, la via Francigena passe entre autres par Arras, Reims, Châlons-en-Champagne, Bar-sur-Aube, Langres. C’est ainsi qu’après avoir traversé la cité de Langres, Sigéric se dirige sur Besançon. Il entre en Haute-Saône sur le chemin devenu depuis la RD 5 avec ses grandes lignes droites rappelant les voies romaines, passe le gué sur la Saône à Seveux, puis, après Oiselay et Montboillon, quitte le département en passant le gué sur l’Ognon entre Etuz et Cussey. Si cette route goudronnée est suivie par les cyclistes, elle est trop dangereuse et inconfortable pour des marcheurs. Il a donc été créé un itinéraire pédestre parallèle empruntant les chemins de randonnée. Il débute à Leffond, suit la rive du Salon, passe à Champlitte, Champlitte-la-Ville et son église romane du XIème, à Autet il quitte le Salon pour suivre la Saône, le canal au tunnel de Savoyeux, et entre à Seveux, étape historique signalée par Sigéric. Une petite route, des chemins de cailloux blancs à travers champs puis des grands bois de plaine avant de rencontrer à Grachaux, la liaison vers Compostelle. Les deux chemins se séparent rapidement pour entrer dans les grands bois qui couvrent la première crête dominant la plaine de la Saône. La Via Francigena rejoint à Montboillon la plaine de l’Ognon, rivière qu’elle traverse à la sortie d’Etuz, où était le gué signalé par Sigéric, passe dans le Doubs et poursuit vers Besançon. Ce chemin, long de 77km, traverse des villages où l’on trouve ravitaillement et hébergements en gîtes, chambres d’hôtes ou hôtels, ainsi que des points informations dans les Offices de tourisme de Champlitte et Dampierre-sur-Salon. Pour les téméraires nous indiquons la suite de l’itinéraire : Pontarlier ; Lausanne, Saint-Maurice ; en Italie, par le Col du Grand-Saint-Bernard, Aoste, Ivrée, puis Pavie, Fidenza, Lucques, Poggibonsi, Sienne, Bolsène, pour rejoindre Rome et la Basilique Saint-Pierre au Vatican.

Au départ de

Unnamed Road
70600 CHAMPLITTE

Me rendre au départ

Profil altimétrique Télécharger le tracé GPX


Distance

76 km


Durée

22h



Altitude

392m max
193m min


Dénivelé

+1051 m
-1093 m

Vous aimerez aussi...

    MY HAUTE SAÔNE, L’APPLICATION QUI FACILITE VOTRE SÉJOUR

    Entre itinérance, nature, loisirs et grands évènements…
    Ne visitez pas la Haute Saône. Vivez la.

    Nos réseaux

    Offices de tourisme
    Brochures
    Comment venir ?
    Espace Pro

    Nous situer

    REJOIGNEZ NOUS SUR LES RÉSEAUX

    Appli My Haute-Saône
    Téléchargez gratuitement la nouvelle application touristique
    © 2017 Destination 70 - Réalisé par DN Consultants
    Destination70Vallée de l'OgnonVesoul, val de SaôneVosges du SudLe département de la Haute Saone